Dedications
Actuellement, il n’y a pas de nouvelles dédicaces

Chronique

l’album « The Gates Beyond Mortality » du groupe Eternal Evil

today10/11/2023 44

Arrière-plan
share close
CHRONIQUE de l’album « The Gates Beyond Mortality » du groupe Eternal Evil, pat Olivier No Limit, chroniqueur metal, hard rock et rock.
Note: 7.5/10
Genre: thrash/black
Ces derniers temps, j’ai chroniqué pas mal de formations venant du « grand Nord », toute une pépinière d’artistes qui portent haut le thrash old school tout en le modelant à d’autres styles du death au Black, en passant heavy épique. ETERNAL EVIL ne déroge pas à la règle.
Bienvenue dans leur monde black thrash metal, car c’est ce que nous proposent ces jeunes loups suédois à l’écoute ce nouvel opus qui a pour nom « The Gates Beyond Mortality ». Ils nous servent d’un plat épicé, nerveux et bien ficelé qui s’appuie sur de nombreuses influences.
On peut penser, un peu, à SLAYER vu l’agressivité dont ils font preuve, mais aussi, entre les lignes, à DARK ANGEL. Cependant, ils puisent beaucoup leur inspiration via la scène teutonne et parler de DESTRUCTION ou des premiers KREATOR sont, je trouve, de bons repères. Ils aiment à produire des compositions « agitées » et mélodieuses (The Gates Beyond Mortality), aimant les bons riffs black/thrash porteurs (Guerilla Warfare), et les tempos rapides tel ce « Immolation » véritable charge de cavalerie qui vous laisse à bout de souffle.
Cela dit, ils savent aussi, dans la nomenclature de leurs compositions, laisser la part belle à des intros bien ouvragées où, comme pour le long titre « The Cursed Trilogy », poser un temps leur jeu véloce pour nous proposer des plages musicales variées où alternent passages musicaux mid tempos qui font monter la pression et instants choisis très mélodieux et prenants.
J’aime leur riffing mélangeant savamment « musique à casser la nuque » et metal noir, leurs solos qui vous font décoller, la rage maîtrisée qui est la leur et leur sens de la mélodie qui touche. C’est racé, sombre, « excité » et ourlé d’harmonies porteuses. Bref, impossible d’écouter leur metal sans headbanger d’importance. Bien-aimé !

Écrit par: Laurent Noth

Rate it
0%