Dedications
Actuellement, il n’y a pas de nouvelles dédicaces

Chronique

l’album « Ashes, Organs, Blood and Crypts » du groupe Autopsy

today02/12/2023 44

Arrière-plan
share close
CHRONIQUE de l’album « Ashes, Organs, Blood and Crypts » du groupe Autopsy par olivier no Olivier No Limit, chroniqueur metal, hard rock et rock.
Note: 7.5/10
genre: death
Et voici « Ashes, Organs, Blood and Crypts » du groupe de death AUTOPSY. Toujours un plaisir de découvrir une nouvelle fournée de ce groupe fondé en 1987 et dont le line up n’as pas changé excepté les bassistes dont le dernier, Joe Trevisano tiens le poste depuis 2021.
Après avoir craché « Morbidity Triumphant en 2022, les voici qui nous assène cette nouvelle galette, ce qui dénote une sacrée vitalité de la part de ces « anciens ». Alors, rien de nouveau dans la démarche musicale du combo; on y trouve toujours la même formule, à savoir des passages doom, pesants, plombés d’une lourdeur incommensurable, boostées à coup d’accélérations brutales.
Il y a des titres comme « Ashes, Organs, Blood and Crypts » avec son riffing inquiétant qui mute en « furie totale » ou bien encore « Coagulation » pesant comme un jour sans fin, entrecoupé de passages mid tempo, qui m’ont fait penser, de loin, à des ambiances à la BLACK SABBATH,le tout enveloppé dans un florilège de solos bien vus. Le genre de composition qui pose sur tes épaules un sentiment anxiogène de fin du monde.
J’aime aussi leurs titres courts tel ce « Throatsaw » balancé avec furie en pleine face. N’oublions pas non plus « No Mortal Left Alive » plus death que death, hypnotique dans le sentiment malsain et sans appel qu’il dispense.
Leurs détracteurs diront qu’AUTOPSY joue encore et encore, de la même formule, ce qui n’est pas faux. Cependant rentrer dans ce genre de “metal mort” ,axé sur des rythmiques à la profondeur abyssale , ponctuées d’instants sales, sauvages et brutaux, ne peut pas laisser indifférent via cette émotion de « non-retour » qui te prend aux tripes. Perso, j’ai bien aimé ce nouvel opus, gage de la vitalité malsaine dont émane leur inspiration. Tout est dit !

Écrit par: Laurent Noth

Rate it
0%